Biblioblog

2005-2015 : pendant 10 ans, Bblioblog a proposé des critiques de romans et des énigmes hebdomadaires. Le site est aujourd’hui accessible en archive. Et n’oubliez pas : les livres nous chuchotent des secrets faits pour être partagés.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Littérature anglophone

Fil des billets

jeudi 28 juin 2012

Le lieutenant - Kate Grenville

Le lieutenantAprès Le fleuve secret, voici un nouvel opus de l'histoire de l'Australie vue par Kate Grenville. On suit la vie du lieutenant Rooke.

Lire la suite...

mardi 12 juin 2012

Le dernier testament de Ben Zion Avrohom - James Frey

Le dernier testamentLe Messie est revenu ! Il s'appelle Ben, squatte dans les taudis de New-York, prône l'amour libre et la fin des religions. C'est en tout cas ce qu'affirment les apôtres qui ont croisé son chemin et dont les témoignages sont ici rassemblés.

Lire la suite...

lundi 28 mai 2012

La vie très privée de Mr Sim - Jonathan Coe

La vie très privée de Mr SimComment naissent les histoires ? Comment un écrivain parvient-il à faire surgir des personnages dans son imaginaire qui vont devenir des êtres palpables pour les lecteurs que nous sommes ? En frottant deux idées l’une contre l’autre. C’est ce que nous explique Jonathan Coe qui, au terme de son roman de quatre cents pages, n’hésite pas à nous livrer ses secrets de fabrication.

Lire la suite...

vendredi 4 mai 2012

L'énigme du fils de Kafka - Curt Leviant

L'énigme du fils de KafkaL’énigme du fils de Kafka est un titre bien trop modeste au regard du nombre de Kafka et de fils potentiels que l’on croise dans ces pages. A ranger sous l’emblème du fantasmatique « Et s’ils n’étaient pas vraiment morts… », ce roman débridé, drôle, érudit et machiavéliquement construit ressemble à un exercice d’admiration, un rêve d’enfant devenu réalité grâce à la littérature.

Lire la suite...

jeudi 3 mai 2012

Les privilèges - Jonathan Dee

Les privilègesMais qui sont les riches ?
Plusieurs artistes américains se sont posé cette question. Tom Wolfe, dans Le bûcher des vanités, à Brett Easton Ellis, ou plus récemment à Douglas Kennedy qui vient de publier Combien ? chez Belfond, décrivant l’univers d’avarice et d’ambition qu’on a pu trouver aussi dans le film Wall Street d’Oliver Stone en 1988.
Avec Les privilèges, Jonathan Dee réussit avec brio à portraiturer un couple symbole de cette Amérique qui réussit.

Lire la suite...

jeudi 12 avril 2012

La grande maison - Nicole Krauss

La grande maisonLa grande maison est le troisième roman de l’écrivaine américaine Nicole Krauss. J’avais beaucoup aimé L’histoire de l’amour, alors je me suis lancée avec enthousiasme dans cette Grande Maison, roman à la fois touffu et très structuré, dans lequel s’entrelacent et se répondent quatre histoires racontées par un personnage en une sorte de monologue qui tient aussi de la confession.

Lire la suite...

mercredi 11 avril 2012

Pauvres créatures - Alasdair Gray

Pauvres créaturesEn ces temps de morosité, cette parodie de roman gothique est une lecture tout à fait réjouissante. Humour, intelligence de la narration, trouvailles stylistiques et charges contre l'impérialisme britannique, voici le cocktail détonnant que nous propose l'auteur écossais Alasdair Gray.

Lire la suite...

mercredi 28 mars 2012

La femme d'un homme qui - Nick Barlay

La femme d'un homme quiTout commence par un sordide fait-divers, relaté en une page : Il était une fois un vrp anglais est retrouvé mort dans sa chambre d'hôtel de Leipzig, à la suite d'un jeu d'asphyxie auto-érotique. Fin du prélude. On tourne la page.
Nous sommes alors interpellé par un narrateur qui nous tutoie et nous prend pour Joy, la femme de l'homme qui... Pendant près de 400 pages, Nick Barlay nous fait vivre une expérience aussi fascinante que dérangeante. Un roman choc qui ne saurait laisser le lecteur indifférent. Mais n'est-ce pas là le rôle de la littérature : faire bouger les lignes et les esprits en portant autant de soin à la forme qu'au propos ?

Lire la suite...

vendredi 2 mars 2012

Armadale - Wilkie Collins

ArmadaleTout commence en 1832, dans une station de bain allemande. Un homme agonisant souffle son histoire dans une lettre qui devra être remise à son fils quand il aura atteint sa majorité. La missive dissimule un secret terrible aux conséquences fâcheuses et multiples. Le mourant s'appelait Allan Armadale. Mais il existait un autre Allan Armadale. L'homonymie n'est point le fruit du hasard et le destin funeste des pères se poursuit en la personne de leurs fils qui portent le même et unique nom. Ainsi, il y a deux Allan Armadale dans la génération suivante. Ce nom en héritage a tout d'une odieuse malédiction. Je vois les vices qui ont souillé les pères se transmettre à ses fils et les contaminer ; je vois la honte qui a déshonoré le nom du père retomber sur sa descendance et la flétrir. (p. 62)

Lire la suite...

jeudi 1 mars 2012

Des adhésifs dans le monde moderne - Marina Lewycka

Des adhésifs dans le monde moderneDans un quartier pavillonnaire de Londres, Georgie observe de sa fenêtre une vieille excentrique en train de fouiller ses poubelles. Elle venait de jeter tous les affaires de son mari (vinyles, livres, vêtements) après que celui-ci eut quitté le domicile familial. La vieille dame se nomme Madame Shapiro une vieille dame qui vit dans une énorme maison délabrée avec sept chats et un secret.

Lire la suite...

- page 4 de 17 -