Il se souvient... Ou du moins, Edouardo Mallea se souvient pour lui. En effet, l'auteur utilise toujours le discours indirect s'agissant des paroles ou pensées de son protagoniste. La narration alterne donc entre le passé amoureux de Chaves et se tentative d'intégration à la scierie.

Au fil du récit, Edouardo Mallea nous parle de la Solitude. Chaves a compris très jeune l'illusion du bavardage : remplir l'espace pour combler l'isolement de chacun. Il ne cédera à cette facilité que pour les deux femmes de sa vie (sa femme et sa fille), pour leur apporter un tant soit peu de réconfort et de bonheur. Puis, il retombera définitivement dans le monde du silence.

Edouardo Mallea parvient dès les premières pages à rendre réel cet univers bruyant de la scierie. L'arrivée de Chaves en est d'autant plus brutale. Comme les ouvriers, le lecteur veut comprendre l'origine de ce mutisme.
C'est un récit captivant, et la fin, telle un couperet, m'a laissée un sentiment profond de frustration. Il m'a peut-être manqué des étapes, ou tout simplement , aurais-je voulu prolonger encore un peu mon chemin auprès de l'étrange Chaves.
Du coup, je garde en bouche un goût d'inachevé, alors que j'ai pris un réel plaisir à lire ce roman.

Extrait :

Chaves était préparé à toutes les manifestations d'hostilité; il était plus que préparé : l'agressivité des hommes lui semblait vaine et futile. Le monde des autres ne pouvait plus lui inspirer de crainte. Il restait là, à regarder, à écouter, et ce qu'il voyait et entendait lui donnait les moyens de considérer les actes d'hostilité ou de guerre comme d'inutiles emportements, dus à une sorte de stupeur qui ne sait comment s'exprimer. Pas plus maintenant que par le passé, dans ce lointain endroit d'où il était venu à la dérive, on ne tolérait sa profonde, son extrême réserve. On la prenait pour une injure, pour une offense, pour le signe conscient d'un sentiment de supériorité net et bien défini. On l'attribuait à une seconde nature, remplie, pour ainsi dire, d'intentions incommunicables, secrètes, nuisibles. On trouvait toutes les explications possibles, sans songer qu'autrefois, comme les autres, il avait parlé.

couverture
Éditions Autrement - 98 pages